Aller le contenu

Carrie : la caméra cachée qui fait flipper

Mon premier Stephen King fut Christine (suite à la vision de la formidable adaptation de John Carpenter au ciné), mon second fut Carrie. J’avais 14 ans, j’étais parti en vacances chez mes grands-parents à Annecy, et j’avais lu le roman d’une traite, en un après-midi. Ensuite, j’ai vu le film de De Palma, mais le roman reste une des plus belles productions du maître de l’épouvante à l’américaine, et j’ai été carrément déçu (contrairement à Christine… mais le film et le livre sont en fait radicalement différents, Carpenter accomplissant un tour de force en sublimant le propos du livre tout en respectant ses éléments constitutifs).

Durant longtemps, la couverture du livre de poche avec une reproduction graphique du visage effrayé et sanglant de Sissi Spacek a hanté ma bibliothèque, avant que je ne le prête et ne le revisse jamais (mais je suis nul en bricolage, j’avoue). Je l’ai lu au moins trois fois, car sa structure et son intrigue restent encore aujourd’hui résolument modernes et actuelles (flashback, coupure ou article de presse, témoignage, etc.).

Apparemment, un remake est en train d’être parachevé, et j’ai découvert à l’occasion d’un surf aléatoire, la vidéo de la production qui, pour faire le buzz, a réalisé pour le coup une caméra cachée pas piquée des hannetons. Personnellement, j’aurais flippé comme mes enfants devant la chauve-souris de Viva Pinata (private joke avec mes gosses, huhu !)…

Ultra réussi, si le film est aussi flippant, je suis prêt à prendre mon billet pour oublier le petit minois rouquin et ensanglanté de Sissi Spacek pour celui de Chloe Grace Moretz ! On a beau assister au début du spot à la mise en place des éléments du trucage, le résultat est particulièrement bluffant. Sortie prévue aux environs du 4 décembre prochain, et vous trouverez ici le site officiel du film Carrie (que je ne vous encourage pas à voir si vous voulez conserver la fraicheur de la découverte en salle – il est très réussi, mais il déflore complètement l’intrigue en ouvrant sur la scène clé du film – par contre bande-son bien sympa ^^) !

La caméra cachée qui fait flipper :

La bande-annonce qui assure le minimum, avec l’adaptation à nos enjeux numériques modernes (allez que je te filme avec mon portable !!).

Et pour le fun, un comparatif vidéo sur les deux oeuvres cinématographiques (la bande-son en crissement de violon me fait toujours autant flipper, lol)

Laisser un commentaire