Sorcières à découper pour Halloween

Mes enfants adorent Halloween, et chaque ann√©e ils se font une v√©ritable f√™te √† pr√©parer la soir√©e du 31 octobre, enthousiastes √† l’id√©e de se d√©guiser et de bouffer gloutonnement des pellet√©es de bonbons, tout en matant des s√©ries ou des films jouant sur la th√©matique calendaire. Afin de les aider √† parfaire la d√©coration de notre chez nous, j’avais un jour saisi un stylo feutre et gribouiller quelques sorci√®res que j’avais sommairement color√©. Des ann√©es plus tard, je les vois donc se balancer au-dessus de ma t√™te, toujours heureux de revoir ses gentes dames harnach√©es avec √©l√©gance sur leur balai.

Cette ann√©e, j’ai d√©cid√© de leur en r√©aliser quelques unes de plus, histoire de r√©nover leur fond de d√©coration, et vu qu’internet est une terre d’√©change et de partage (tant qu’on respecte les droits aff√©rents, bien s√Ľr…), j’ai eu l’id√©e de vous les mettre √† disposition. Vous trouverez donc ci-dessous diff√©rentes sorci√®res √† d√©couper (les traits de contour sont logiquement suffisamment √©pais pour que vos gros ciseaux s’actionnent sans que trop ils ne sectionnent), certaines √† colorier, d’autres pr√™tes √† l’emploi.

ATTENTION : utilisation √† des fins personnelles, domestiques, et nullement commerciales. Toute utilisation hors du cadre familiale, notamment √† des fins financi√®res, ou toute reprise de ces dessins sans mon autorisation expresse (mais un petit mail courtois peut souvent faciliter et √©claircir les choses), pourra faire l’objet de poursuite(s).

sorci√®re √† d√©couper largueuse de citrouille sur arcticdreamer.fr - couleur n¬į4 sorci√®re √† d√©couper largueuse de citrouille sur arcticdreamer.fr - couleur n¬į3 sorci√®re √† d√©couper largueuse de citrouille sur arcticdreamer.fr - couleur 2 sorci√®re √† d√©couper largueuse de citrouille sur arcticdreamer.fr - couleur 1 sorci√®re √† d√©couper largueuse de citrouille sur arcticdreamer.fr sorci√®re √† d√©couper turbo sur arcticdreamer.fr sorci√®re √† d√©couper jeunette arcticdreamer.fr

Plus fort : 34 photos incroyables de monuments abandonnés

Amusant comme en farfouillant sur le web, en d√©passant les premi√®res pages de r√©sultats de Google avec la requ√™te ¬ę¬†photos incroyables de monuments abandonn√©s¬†¬Ľ, on arrive parfois √† d√©busquer des sites vraiment int√©ressants. Et pour le coup, en cherchant d’autres clich√©s de ce type, je suis tomb√© sur un site nomm√© Tooply, qui permet de r√©aliser des classements (des Tops, quoi ! ^^) et surtout inclue la possibilit√© que les visiteurs puissent voter √† leur tour, classant¬†en cons√©quence les √©l√©ments de la th√©matique propos√©e.

Du coup, je suis tomb√© sur le Top 34 des plus beaux lieux abandonn√©s dans le monde (un peu moins vendeur que ¬ę¬†photos incroyables¬†¬Ľ, mais bon, le sensationnalisme est l’apanage des journalistes), dans lequel j’ai d’ailleurs retrouv√© une flop√©e des clich√©s vu hier sur le site du point.fr, sauf que les contributions remontent apparemment √† 7 mois de cela (recyclage, quand tu nous tiens). Il y a carr√©ment des photos qui inspirent l’effroi (la num√©ro 11, parfaite illustration d’un avatar de l’h√ītel hant√© qui semble s’√™tre √©chapp√© du Shinning de King – la num√©ro 15 : le parc d’attraction Nara Dreamland au Japon, qui rappelle le manga ¬ę¬†Spirale¬†¬Ľ de Junji Ito – la num√©ro 21 : le parc de DisneyLand abandonn√© pr√®s de Beijing en Chine, parfaite illustration des cons√©quences d’une catastrophe post-atomique – etc.), d’autres qui sont simplement √©tonnantes (la num√©ro 19, avec l’arbre en haut de la chemin√©e), voire √©mouvantes (la num√©ro 1, le tunnel de l’amour, qui est pleinement m√©taphorique – je vois de la lumi√®re au fond !!! ūüôā – la num√©ro 34 : il faut venir en Vaucluse, y en a plein des moulins abandonn√©s !!! ). Continuer la lecture de « Plus fort : 34 photos incroyables de monuments abandonn√©s »

Les photos incroyables de monuments abandonnés

En surfant ce matin sur le site du Point.fr (encore attir√© par les sir√®nes de l’√©dito de FOG, c’est pas s√©rieux… enfin vous pouvez aller le lire, moi j’adore ^^ – surtout que son dernier billet, au sujet br√Ľlant (que je n’√©voquerai pas) suscite de passionn√©es r√©actions), je suis tomb√© sur un petit article montrant les photos incroyables (un superlatif qui a de plus en plus de mal √† ne pas susciter la plus franche m√©fiance de nos jours) de 12 monuments abandonn√©s, sachant que le terme ¬ę¬†monument¬†¬Ľ est √† prendre au sens tr√®s large (style des gros bateaux, s√Ľrement monumentaux, n’en sont pas canonis√©s pour autant).

Les images sont belles, presque oniriques (√©trange la statue sous l’eau de 2m50 semble gigantesque par rapport au nageur… photoshoperie fortuite ?), √† d√©couvrir le temps d’une pause caf√© (comme celle durant laquelle j’√©cris cet article). Apr√®s, photos incroyables non, mais petit rappel de l’obsolescence et de la finitude de toute chose. Si √ßa vous remonte pas le moral, √ßa ?! ūüôā

Pour voir les photos, au cas o√Ļ vous auriez rat√© les typos bleus ciel, c’est ici !

Carrie : la caméra cachée qui fait flipper

Mon premier Stephen King fut Christine (suite √† la vision de la formidable adaptation de John Carpenter au cin√©), mon second fut Carrie. J’avais 14 ans, j’√©tais parti en vacances chez mes grands-parents √† Annecy, et j’avais lu le roman d’une traite, en un apr√®s-midi. Ensuite, j’ai vu le film de De Palma, mais le roman reste une des plus belles productions du ma√ģtre de l’√©pouvante √† l’am√©ricaine, et j’ai √©t√© carr√©ment d√©√ßu (contrairement √† Christine… mais le film et le livre sont en fait radicalement diff√©rents, Carpenter accomplissant un tour de force en sublimant le propos du livre tout en respectant ses √©l√©ments constitutifs).

Durant longtemps, la couverture du livre de poche avec une reproduction graphique du visage effray√© et sanglant de Sissi Spacek a hant√© ma biblioth√®que, avant que je ne le pr√™te et ne le revisse jamais (mais je suis nul en bricolage, j’avoue). Je l’ai lu au moins trois fois, car sa structure et son intrigue restent encore aujourd’hui r√©solument modernes et actuelles (flashback, coupure ou article de presse, t√©moignage, etc.).

Apparemment, un remake est en train d’√™tre parachev√©, et j’ai d√©couvert √† l’occasion d’un surf al√©atoire, la vid√©o de la production qui, pour faire le buzz, a r√©alis√© pour le coup une cam√©ra cach√©e pas piqu√©e des hannetons. Personnellement, j’aurais flipp√© comme mes enfants devant la chauve-souris de Viva Pinata (private joke avec mes gosses, huhu !)…

Continuer la lecture de « Carrie : la cam√©ra cach√©e qui fait flipper »

La guerre de la Tablette n’aura pas lieu

Depuis quelques temps, les sp√©cialistes du num√©riques osent parfois se lancer dans des pr√©dictions un brin farfelues en esp√©rant, tels des surfeurs d√©sesp√©r√©s, de se retrouver miraculeusement sur la grosse vague qu’ils n’arrivent pas √† voir venir. R√©guli√®rement, on annonce donc un affrontement entre le parc des pc portables (nous dirons laptop) et celui des tablettes (on dira tablette – rigolez pas, en grattant le ¬ę¬†s¬†¬Ľ on gagne un signe par it√©ration du mot dans tout l’article).

Personnellement, ayant les deux, et en se basant simplement sur le barom√®tre des ventes, j’avoue convenir √† la pythie pro-tablette ; pour cause, mon laptop date d’il y a deux ans, et ma tablette d’une petite ann√©e… Mais peut-on r√©ellement opposer les deux produits qui sont, l’air de rien, totalement oppos√©s dans leur(s) fonction(s) et leur(s) usage(s) ? Continuer la lecture de « La guerre de la Tablette n’aura pas lieu »

Superman fête ses 75 ans

Cela fait donc 75 ans que Jerry Siegel et Joe Shuster ont cr√©√© notre Superman mondialement connu et reconnu, cr√©ant du m√™me coup un concept bien particulier, celui du surhomme dot√© de pouvoirs inhumains. Pour le coup, le g√©nie fut surtout d’utiliser l’adjectif qualificatif ¬ę¬†super¬†¬Ľ, qui en bon concept marketing, allait devenir la cl√© du vocabulaire et de la mythologie de toute une culture. ¬ę¬†Super-pouvoirs¬†¬Ľ, ¬ę¬†Super-h√©ros¬†¬Ľ, bien s√Ľr, mais oppos√©s aux ¬ę¬†Super-Vilains¬†¬Ľ. En r√©sum√©, une couche m√©ta qui √©levait le combat de catch d’un cran, en le portant litt√©ralement aux nues. D’ailleurs il est int√©ressant de constater que Superman ne volait pas au tout d√©but, le d√©collage ne vint qu’ult√©rieurement – concept/process qui a d’ailleurs √©t√© r√©cup√©r√© astucieusement pour enrichir la trame de la s√©rie ¬ę¬†Smallville¬†¬Ľ. C’est d’ailleurs la t√©l√©vision qui aura caus√© cette mutation (plus compliqu√©, du moins en animation, de faire un gars qui court qu’un gars qui vole – et oui :-p) qui l’air de rien, va impacter toute la mythologie DC, orient√©e davantage vers les crises multiverses que par la traque aux braqueurs de banque (coucou Spiderman !). Continuer la lecture de « Superman f√™te ses 75 ans »

What does the fox say ?

Difficile de passer √† cot√© de ce ph√©nom√®ne musical et vid√©o, qui est en train de faire le buzz on the net. Dignes dauphins de Psy et de son Gangnam style, les ¬ę¬†fr√®res comiques¬†¬Ľ d’Ylvis, les auteurs/compositeurs/interpr√®tes de la chanson expliquent que leur intention n’allait pas jusqu’√† produire un hymne plan√©taire, synonyme d’un jackpot proportionnel, juste produire un gag musical √† la mani√®re de ce que faisait r√©guli√®rement les Inconnus, il y a de cela deux d√©cades maintenant (et vi). Quoi qu’ils en disent, What does the fox say est viral, et m√™me ma personne, d’ordinaire s√©rieuse et impassible, a vu son masque l√©g√®rement √©corn√© √† l’√©coute √† et la vision du produit. Bon enfant, comique, basique, presque stupide, la chanson est un bijou d’humour d√©complex√©, qui se permet quelques sous-textes savoureux, l√©gitimant encore davantage la consommation. Je pense notamment √† l’incantation finale, v√©ritable souhait d’introspection et de r√©v√©lation, avec toute la symbolique habituelle (les bois profonds, le myst√®re cach√©, l’attente d’une r√©ponse, etc.). Enfin, s√©miologue par d√©formation professionnelle, j’avoue que je vois du signifiant et du signifi√© partout ! Merci Roland Barthes ! Continuer la lecture de « What does the fox say ? »

Problème de latence dans Wow : la solution VPN

Suite √† mon dernier article sur Wow, dans lequel j’exprimais toute la frustration d’un client/usager compl√®tement d√©laiss√© par ses fournisseurs de prestation (le FAI & l’organisation ludique), j’ai √©t√© tent√© d’annuler mon abonnement et partir ailleurs. Cependant, apr√®s pr√®s de 10 ann√©es de jeu, arr√™ter ainsi √©quivalait √† jeter aux orties tout le capital patiemment amass√©. Par capital, j’entends le r√©sultat de toutes les heures pass√©es dans le jeu, me permettant tout de m√™me de disposer d’un certain confort dans l’exp√©rience ludique, et d’un nombre confortable de biens num√©riques acquis p√©niblement et qu’il serait fastidieux de recouvrer ailleurs. Continuer la lecture de « Probl√®me de latence dans Wow : la solution VPN »

Gros lag dans Wow : endgame ?

la premiere bd qui laggue sur arcticdreamer.fr

Wow et moi c’est une vieille histoire. Ou plut√īt, Blizzard et moi, c’√©tait du s√©rieux, une relation de pr√®s de 20 ans, v√©cue dans la passion et une certaine tendresse qui m’autorisaient parfois de beaux moments de nostalgie. Mais depuis le 22 septembre 2013, quelque chose ne tourne plus rond. Latence √©lev√©e, bugs r√©currents et insupportables, freezes interminables… je ne reconnaissais plus le jeu qui m’avait assur√©, pendant pr√®s de dix ans, un service technique stable et confortable. Dans ce genre de cas, on cherche le responsable, on se dit qu’il y a une troisi√®me partie qui fout le bordel dans la relation, qui s√®me la zizanie. Le bouc-√©missaire √† la mode, en ce moment, c’est Free, et quand j’ai demand√© des explications, on m’a de suite nomm√© le terrible agitateur qui a fait tant de mal aux prestataires en t√©l√©phonie mobile… un mal proportionnel au bien qu’il a procur√© aux utilisateurs de ces m√™mes services. Tout est affaire de point de vue, comme toujours.

Continuer la lecture de « Gros lag dans Wow : endgame ? »