Aller le contenu

Mois : octobre 2020

J’adore ARTE sur Youtube

Je viens de recevoir ma contribution à l’audiovisuel public 2020… et je suis heureux de m’acquitter de la somme, car je passe mon temps à regarder ARTE, une chaine juste géniale, la chaine qu’en tant que citoyen je reconnais bien dans toute sa dimension éditoriale, la qualité de son contenu… après… je passe mon temps à mater Arte sur Youtube, et en cela je trouve cette chaine encore pertinente, intelligente (si on peut qualifier ainsi une organisation, mais bon, on croit bien en des choses immatérielles et non prouvées mes amis), stratégique, utile, primordiale. Oui, je n’allume plus ma télévision maintenant depuis plus d’un an, parce que j’en ai marre de manger de la pub tout le temps, bien que ce soit mon métier en partie, ou plutôt, un de mes nombreux métiers en communication (j’ai quand même réalisé plusieurs centaines de publicité en presse, je pense que c’est un petit record quand même), c’est un exercice que j’ai du mal à supporter… peut-être parce qu’actuellement on abuse un peu de la bienveillance pour camoufler un réel cynisme libéral ? Débat philosophique et sociétal dans lequel je ne me lancerai pas ce matin (j’ai du boulot donc, j’ai juste voulu réagir à la réception de mon récépissé des impôts).

Je suis donc heureux de payer ma redevance, qui correspond pour moi à un peu plus d’un euros par mois sur un an, alors que je passe mon temps sur Youtube à passer d’un documentaire à un autre. J’avoue que j’adore mettre ça en fond quand je bosse, car ça parle, bien entendu, beaucoup, et ça fait, ça donne du sens… La matière noire, je l’ai écoutée déjà quelques fois, mais j’adore entendre qu’à l’heure actuelle nous sommes dans une ère de profonde révolution, pas celle de la cancel culture qui se borne à un autoritarisme violent (pléonasme ?), celle de la physique qui joue sa survie sur des découvertes qui échappent aux pourtant si talentueux et volontaires chercheurs qui traquent, traquent, craquent. J’ai adoré le documentaire sur Oscar Wilde, ému par les interventions de la belle Amélie Nothomb (ça c’est parce qu’elle a eu l’audace de prétendre ne pas l’être… quand on a votre talent et votre sensibilité, Madame, on ne peut que l’être, belle !), j’adore Quand l’histoire fait date, avec le formidable Patrick Boucheron, le conteur facétieux et si génialement pédagogue, j’adore passer d’une émission à une autre, et quand j’apprends qu’ils diffusent un film rare, j’y vais avec délice, même si j’avoue que ne me renseignant pas sur la question, je dois en rater des pelletées. Mais pour le coup, ARTE, si vous pouviez faire une petite présentation de votre grille chaque semaine, je pourrais continuer à me vautrer dans ma confortable paresse en ne ratant pas les perles que vous avez l’audace, aux dépens de l’audience tyrannique, de diffuser.

J’adore Arte sur Youtube, ça ne me gêne pas de payer pour une chaine qui pour le coup me fait plaisir à défendre les valeurs citoyennes que j’aime, et surtout la culture, la seule que je reconnaisse, la panoramique, celle qui ne fait pas d’élection mais qui célèbre tout ce qui peut être célébré. Et surtout, c’est une démonstration que le public peut s’harmoniser avec le libéral, que le choix n’est pas forcément l’élitisme, le repli sur soi, mais bien l’ouverture maximale.

Par contre je n’ai pas trouvé la case pour verser la totalité de ma redevance à la chaine, car je ne regarde absolument jamais les autres… ce serait pour le coup assez démocratique qu’on s’abonne aux chaines publiques, via cette redevance qui ne se conditionne pas sur les revenus mais sur la présence d’un écran. Je ne doute pas que certains soient moins enthousiastes que moi, chaque année, de payer pour une petite partie du paysage audiovisuel qu’ils ne regardent jamais.

Faites comme moi, likez et abonnez vous sur Arte sur Youtube, ce sera un geste plus révolutionnaire que vous ne le soupçonnez vraiment.

Écrire un commentaire